"Transporter de plus en plus de personnes au quotidien, en optimisant l’utilisation des véhicules."
PADAM
mise à jour le lun, 04/10/2017 - 18:21
Entretien avec : 
Grégoire Bonnat, co-fondateur et CEO
Réalisé le : 
22.03.2017
Une définition de ce projet en une phrase ? : 
Une solution numérique clé en main pour le transport à la demande.
Votre lecture en quelques dates de l'agenda du projet ? : 
Le projet a démarré par des phases d’expérimentation poussées ayant permis de construire la technologie et un savoir-faire appuyés sur une expérience terrain et de nombreux retours utilisateurs. Depuis l’été 2016, la solution est proposée aux opérateurs de transport, RATPdev s’étant déjà porté client à Bristol, UK.
Les chiffres clés aujourd'hui ? : 
10 personnes dans l’équipe ; Des milliers d’utilisateurs de l’application, des dizaines de milliers de voyages réalisés ; Une solution déployable en un mois sur n’importe quel territoire
Quelle est pour vous aujourd'hui sa singularité ? : 
Padam est une solution entièrement automatisée avec un algorithme qui optimise les trajets. Tous les acteurs du transport en commun ont maintenant accès au même niveau d’optimisation et de qualité d’application que les applications de VTC. Par ailleurs nous sommes les seuls à pouvoir prédire les performances d’un service grâce à un outil de simulations très puissant.
Comment définiriez-vous l'éclosion du projet ? Votre motivation ? : 
Prendre part à la transformation du secteur du transport : de même que les acteurs du vtc qui avaient transformé le marché du taxi, les transports en commun vont se transformer profondément. Notre motivation est d’offrir à tous la qualité de service possible avec les outils numériques modernes, de la déployer dans des grandes métropoles mais aussi des villes de taille plus modeste et des zones rurales.
Quelle analyse faisiez-vous à l'époque de ce marché ? : 
Un marché qui n’a pas beaucoup évolué. Avec tout le potentiel du numérique il y a beaucoup à faire dans l’optimisation avec des expériences nouvelles. Le bus fonctionne toujours de la même manière et les services de transport à la demande existant fonctionnent mal car les outils sont peu adaptés et anciens.
Quelle analyse en faites-vous aujourd'hui ? : 
Une analyse de fond qui n’a pas tellement changé : le marché continue de se transformer avec une part du transport à la demande qui augmente. Les frontières entre les transports publics/privés ne sont pas évidentes, ce qui complique l’analyse du marché. Nous constatons aussi que le transport en commun s’organise de plus en plus localement, contrairement à l’image que l’on peut avoir des grandes plateformes comme Uber en quasi-monopole.
Comment définissez-vous la concurrence ? : 
Depuis que Padam s’est réellement repositionné comme un acteur du logiciel, nous avons des concurrents comme Sabatier, Trapèze, mais il y a aussi des concurrents qui sont plus de pure player comme Uber.
Quels difficultés/obstacles avez-vous rencontrés ? : 
Nous avons notamment rencontrés des obstacles en région parisienne, où le foisonnement d’offres est tel qu’il est difficile de capter l’attention des utilisateurs, qui plus est lorsqu’on n’a pas énormément de moyens. Avec le positionnement d’acteur logiciel que nous avons finalement choisi, le problème se pose différemment, nous capitalisons maintenant sur les résultats déjà obtenus pour convaincre de plus en plus d’acteurs de faire le pas d’une solution moderne et automatisée.
Comment les avez-vous surmontés ? : 
En réorientant notre positionnement : on est revenu à notre ambition initiale de vraiment travailler sur le transport en commun, qui suppose de ne pas travailler seulement dans les endroits les plus denses et les plus riches en France.
Comment définissez-vous le modèle de votre projet ? : 
Saas, software as a service. On investit beaucoup pour développer une bonne technologie. C’est ce modèle là, en contrepartie d’une licence qu’on monte en fixe, qui permet à tous nos clients de bénéficier de toutes les mises à jour.
Qu'est-ce qui vous manque aujourd'hui pour faire monter en puissance le projet ? : 
Aujourd’hui, on commence à s’ancrer sur le marché, il faut que l’on travaille encore beaucoup dans la distribution et que l’on se fasse connaître.
Si vous deviez définir une suite à cette histoire en une phrase ? : 
Transporter de plus en plus de personnes au quotidien, en optimisant l’utilisation des véhicules. Pour cela, notre ambition est de déployer la solution Padam sur 200 villes.
Contact : 

Connectez-vous pour contacter le porteur   

Dernières paroles d'acteurs: 
Entretien avec Jean-Paul Rival, co-fondateur et DG
URBISMART
Jeune Pousse
mise à jour le 04/24/2017 - 10:11
Entretien avec Béatrice Vauday,SNCF Développement,Présidente de la Fédération EcoSyst'M
ECOSYSTM
Jeune Pousse
mise à jour le 05/29/2017 - 15:25

CoMoN


Base d’informations, plateforme de mise en relation, accélérateur de partenariats et de collaborations.