Le Blablacar des enfants. Le préalable : une communauté de parents.
ZOUZOUCAR
mise à jour le mar, 11/29/2016 - 12:01
Entretien avec : 
Nicolas d’Haussy  Fondateur
Réalisé le : 
27.06.2016
Une définition de ce projet en une phrase ? : 
“Le Blablacar des parents” : un réseau de parents dont les enfants sont scolarisés dans la même école, pour faciliter leurs transports scolaires et extra-scolaires.
Votre lecture en quelques dates de l'agenda du projet ? : 
2015 : atelier de design-thinking avec des parents Octobre 2015 : conception de l’application et test dans deux écoles 2016 : amélioration de l’outil pour améliorer sa dimension sociale
Les chiffres clés aujourd'hui ? : 
Nos chiffres sont plutôt confidentiels car Zouzoucar a été testé dans un collège de 600 élèves situé en zone urbaine, et dans une école maternelle de 120 enfants située en zone rurale. Environ un quart des parents ont testé l’application.
Quelle est pour vous aujourd'hui sa singularité ? : 
Son ciblage puisqu’il s’agit d’un marché de niche : les parents d’élèves âgés de 4 à 14 ans avec des trajets quotidiens et récurrents à des horaires contraignants.
Comment définiriez-vous l'éclosion du projet ? Votre motivation ? : 
Le projet conjugue technologie et consommation collaborative. Il est notamment inspiré d’écrits de Pierre Rabhi.  
Quelle analyse faisiez-vous à l'époque de ce marché ? : 
Les ménages peuvent avoir des nounous allant chercher les enfants. Mais cela représente un coût important. Les parents peuvent s’entraider et/ou les enfants se débrouiller seuls, mais sans un dispositif organisé c'est compliqué.
Comment définissez-vous la concurrence ? : 
PetitBus est positionné sur de l’ultra-urbain où l’usage de la voiture est contraignant alors que nous sommes dans le péri-urbain où l’usage de la voiture n’est pas problématique.
Quels difficultés/obstacles avez-vous rencontrés ? : 
Si la densité de la demande est trop faible, alors l'outil ne fonctionnera pas.
Comment les avez-vous surmontés ? : 
Nous avons privilégié le développement de communautés locales de parents. C’est un préalable qui résout également une attente des parents en termes de sécurité pour leurs enfants.
Comment définissez-vous le modèle de votre projet ? : 
Un modèle entrepreunarial qui part d’un problème pour chercher à le résoudre.
Qu'est-ce qui vous manque aujourd'hui pour faire monter en puissance le projet ? : 
Nos principaux chantiers sont les suivants : formuler un outil parfait pour les parents et donc le simplifier au maximum, et créer de l’information et de la densité. Nous travaillons sur notre action commerciale. Nous travaillons aussi sur notre système d’ambassadeurs : des parents qui parlent du projet et élargissent leur réseau à leurs amis. Les entreprises sont des viviers intéressants.
Si vous deviez définir une suite à cette histoire en une phrase ? : 
Nous avons une vision à 5 ans. Nous voulons nous développer en Espagne, en Belgique, en Allemagne et en Angleterre. Nous continuons aussi notre développement à Nice. Nous voulons aussi travailler sur une application subjective et apprenante.
Contact : 

Connectez-vous pour contacter le porteur   

Dernières paroles d'acteurs: 
Entretien avec Jean-Paul Rival, co-fondateur et DG
URBISMART
Jeune Pousse
mise à jour le 04/24/2017 - 10:11
Entretien avec Béatrice Vauday,SNCF Développement,Présidente de la Fédération EcoSyst'M
ECOSYSTM
Jeune Pousse
mise à jour le 05/29/2017 - 15:25

CoMoN


Base d’informations, plateforme de mise en relation, accélérateur de partenariats et de collaborations.